AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
 Whatever it takes (Borr & Volga)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Volga Moen
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1145-volga-the-gods-have-plan


Volga Moen
VOLVÄ - tisseuse du destin.

behind the shield.
POSTS : 56
SEPTIMS : 645
ARRIVAL : 22/11/2018
IDENTITY : Winter Soldier
MULTILINK : //
FACECLAIM : Thea Sofie Loch Naess ©Winter Soldier
Whatever it takes (Borr & Volga) 181123103416161823
AGE : Vingt-et-un hivers scandés au prix des cris de torture, vingt-et-un étés sous les rayons solaires irradiant sa peau ; la jeunesse se prélasse sous bonne facture d'une peau laiteuse aux pâleurs blondissantes. Modestie acharnée dans ses veines, elle est née d'un confort sommaire au coin du feu d'une maison de Skogkatt.
STATUT CIVIL : Jamais mariée, mais combien de fois touchée, effleurée ? Incomptable, indomptable. Le respect, elle ne l'obtient pas partout : là où l'on ne sait pas qui elle est, elle essuie parfois des contacts désagréables. Une fois de trop, elle a été la victime ; une fois de trop, elle a du salir ses cuisses avec le sang d'une fausse couche. Incapable d'avoir un enfant, elle n'est pas bonne à marier. Ensorcelée par les dieux, peut-être qu'elle l'est : mais si elle succombe parfois à la tentation des chairs, elle ne préfère pas envisager davantage qu'un moment d’égarement dans les bras d'un homme.
METIER : Dans ses yeux céladon, le reflet des lumières divines. Respectée pour son état, elle sait le pouvoir qui gît sous ses paumes ; un sépulcre mystérieux qu'elle ouvre pour en dénicher les plus sombres secrets pour les autres, un fardeau à porter quoi qu'il en coûte. Völva, elle jouit d'une reconnaissance dont elle a besoin pour survivre.
LOCALISATION : Skogkatt, terre héritée, terre aimée.

INVENTAIRE : -

Signature : ©️Frimelda & Sial + edit de WS.
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Whatever it takes (Borr & Volga) Empty
Sujet: Whatever it takes (Borr & Volga)   Whatever it takes (Borr & Volga) Empty- Jeu 29 Nov - 19:35

Whatever it takes
Borr & Volga


Au clair de lune, les rayons sélènes viennent doucement se poser sur ce que tu devines comme étant un imposant rocher, couvert de runes gravées. L'envergure de la pierre t'est difficilement mesurable, mais tu comprends qu'il ne s'agit ni d'une paroi rocheuse, ni d'une falaise au précipice dangereux. Tu regardes autour, l'obscurité ne te permet pas de bien mémoriser tout le décor, mais tu fais de ton mieux. L'endroit se trouve sur une colline, couverte de conifères velus d'épines qui tranchent le ciel en un motif dentelé. Là où tu es, le sol est meuble sous tes pieds, ce n'est pas de la roche, ni de la terre : tu sens comme une boue qui te fait dire que la pluie est tombée il y a peu, rosée du soir avant que la nuit ne baigne l'entièreté du paysage dans son voile sombre. Tu observes, curieuse, et tu perçois le chant de quelques corbeaux dans la vallée. Le bruit lointain d'une cascade se fait entendre et, au loin, tu aperçois les lumières d'Ofeigatt.

Volga ouvre les yeux, tirée de sa transe, le cœur battant. Elle frotte doucement son front, ses mirettes se perdent dans les flammes qui dansent devant elle. Le feu n'est pas mort, elle n'est pas partie assez longtemps. Le myocarde agité dans sa poitrine lui donne le souffle court, aussi, elle décide de s'allonger, à même le sol, l'espace de quelques minutes. Penchée sur le côté, ses iris bleutés se perdent dans le néant des flammes. Elle réfléchit, silencieusement, bercée par le crépitement, à ce qu'elle vient de voir. Le mystère retombe sur ses pensées ; elle n'a pas eu le temps de découvrir les runes gravées sur le rocher en question.

Curieuse, elle l'est sans doute un peu trop, la völva : ses mains se sentent agitées, son esprit est en ébullition. Elle bouillonne, elle essaye de tempérer ce feu qui monte dans ses veines et qui la pousse dans une direction comme si elle devait s'emporter sans réfléchir. Elle ne tient plus, à peine quelques minutes et la tentation est trop forte : elle sait de qui elle a besoin pour mener son projet à bien.

Borr, c'est lui qu'elle doit trouver : un homme dont la qualité première est sa force brute et pure, une force que Volga admire autant qu'elle ne la craint. Un homme dont elle pourrait se méfier, mais qu'elle sait respectueux de sa qualité de völva : elle le connait peu, mais elle ne se sent pas en danger près de lui, pas tant qu'il ne réveille pas la bête qui sommeille aux antres de sa puissante carcasse. Volga le sait : c'est lui qui, connaissant les forêts comme le dos de sa main, pourra l'aider.

Elle enfile sur son dos une épaisse laine, attrape une besace dans laquelle elle a quelques provisions et ses seiðstafr. Quand elle ouvre la porte, un courant d'air froid s'engouffre dans ses vêtements ; elle sort, et au milieu de la nuit, elle sait parfaitement où elle va trouver celui dont elle va venir troubler les prochaines heures.

Sa maison vide, elle décide plutôt d'aller le chercher à la taverne, où il sera sûrement, et elle l'espère peu alcoolisé. Elle pousse la porte et l'y repère. Insolente, elle va se glisser jusqu'à lui et, quand elle capte le regard de l'homme, elle ne prend pas de pincettes pour lui conter les raisons de sa venue. « J'ai besoin de toi, un endroit qu'il faut que je retrouve. » annonce-t-elle sans préavis.

©️ WINTER SOLDIER

_________________

The gods have a plan for us all.
Revenir en haut Aller en bas
Borr Egilsson
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1039-borr-egilsson-berserkr-a


Borr Egilsson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 562
SEPTIMS : 1917
ARRIVAL : 21/10/2018
IDENTITY : Starcloud
FACECLAIM : Clive Standen (me + Winter Soldier ♥)
Whatever it takes (Borr & Volga) SerpentineBlindCommabutterfly-size_restricted
AGE : 36 ans
STATUT CIVIL : Célibataire. Relation chaotique et ambivalente avec Eydís.
METIER : Protège Ofeigatt des menaces extérieures (fuyards, ours, loups, sangliers) qui pèsent sur les habitants, le bétail et les cultures. Guide et escorte des voyageurs à travers l’île rocheuse, dont il connaît mieux les sentiers escarpés que les ruelles de la ville. Possède une longue expérience des missions de reconnaissance qui préludent aux raids et autres expéditions.
LOCALISATION : Skogen

BERSERKR
Whatever it takes (Borr & Volga) Tumblr_nn6emseAxF1qiyullo1_250

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Whatever it takes (Borr & Volga) Empty
Sujet: Re: Whatever it takes (Borr & Volga)   Whatever it takes (Borr & Volga) Empty- Ven 30 Nov - 19:48

Borr sirote sa dernière corne d’hydromel, conscient qu’un long sevrage l’attend.
À la taverne de Skogkatt, ce sont les septims qui font couler les rivières de mjodr et durant l’hiver, le travail se raréfie pour les pisteurs. Économiser tout au long de la saison pleine en prévision de vetr n’a, évidemment, jamais constitué une option sérieuse.
Borr vide finalement sa corne d’un trait, puis se fend d’un rot semblable au rugissement d’un fauve avant de continuer à chanter avec le skalde.

— À la Création ! À Midgard ! scande-t-il en brandissant son récipient vide.

Malgré sa hâte de rejoindre le Valhalla éternel, le pieux guerrier est fermement résolu à jouir de son passage parmi les vivants jusqu’à son dernier souffle. L’hydromel au goût sucré, les récits captivants d’immémoriaux exploits divins, les beautés qui s’offrent aux regards avertis et les bagarres exaltantes font partie des plaisirs qu’il apprécie dans une taverne.

Borr glisse une œillade mauvaise à un commerçant qui vient de critiquer les « allées boueuses de Skogen, comparables à un champ de bouses de vache ». Le guerrier maudit intérieurement le sortilège indéfectible qui l’afflige. S’il cède à son désir de rabrouer cet insolent aux riches atours, la situation risque de virer en un éclair au pugilat, puis au carnage incontrôlable.

— Certains préfèrent les allées boueuses aux venelles chargées d’immondices ! raille-t-il enfin. Quand le vent souffle depuis le soleil couchant, les effluves nauséabonds de Skogkatt s’insinuent à travers les interstices de nos portes et de nos fenêtres. Je suis certain que le cul d’un géant sent meilleur !

Piqué au vif, le commerçant ouvre la bouche pour répliquer, puis ses mâchoires se figent telle une statue d’argile. Des regards abasourdis suivent la fine silhouette qui se glisse au côté de Borr, semblable à l’ombre énigmatique et gracile d’une louve.
Obéissant à une réaction instinctive, Borr tourne un visage renfrogné en direction de l’intruse.

Par Odin ! se dit-il en écarquillant les yeux, faute de pouvoir s’exprimer à voix haute.

Véloce et irrésistible comme le vent, indifférente au trouble que suscite sa présence en ce lieu de débauche, la völva de Skogkatt annonce sans fioriture la raison de sa venue.
Son regard opalin, qui a contemplé des mystères qu’aucun homme de Midgard n’a jamais vus et ne verra jamais, déstabilise le puissant guerrier. À chacune de leurs rencontres, la longue chevelure dorée de Volga évoque dans l’imagination fertile de Borr les myriades de fils d’or jaillissant du crâne de Sif la merveilleuse.
Pas cette fois.

— Déjà qu’on a hérité de la moitié d’une völva, en plus de ça cette putain baise avec un sauvage qui critique notre kyn, bougonne Tryggvi, le commerçant acariâtre.

Cette fois la rune Uruz s’enflamme sur le pectoral droit du berserkr, chassant toute pensée de son esprit. Un rictus de douleur mêlée de rage se dessine sous la barbe épaisse. La corne se brise sous la pression de la main furibonde, changée en cinq serres d’acier impatientes d’éviscérer l’ennemi insolent.
Borr se lève lentement de son siège. Le front plissé, il lutte pour contenir le prédateur féroce, l’ours terrible emprisonné dans une grotte intérieure par la seule force de sa volonté. Une expression inquiétante assombrit le visage couturé de l’homme imposant, qui se dresse de toute sa hauteur face à Volga avant d’incliner la tête avec déférence.

— Ce bouge mal fréquenté n’est pas digne d’accueillir ta présence, Volga. Attends-moi à la porte, je te rejoins dans une minute.

L’injonction provient du grand respect que Borr voue à la völva – à chaque völva – mais il n’en attend guère l’exécution. Sans doute espère-t-il même qu’elle refuse de se mouvoir, les prunelles illuminées de flammes rebelles.
L’homme de Skogen connaît assez peu Volga – est-il d’ailleurs possible de connaître une femme qui entend dans un bruissement de feuilles le murmure d’un dieu ? Borr en a toujours douté. Il doute déjà de sa capacité à comprendre une simple esclave. Les femmes resteront pour lui un mystère jusqu’au crépuscule des mondes. Quoi qu’il en soit, il a eu l’occasion de s’extasier à plusieurs reprises du caractère indomptable et volcanique de l’héritière Moen.

J’ai dit ce que je devais dire. À présent, Odin m’en soit témoin, je fais ce que je dois faire.

Borr se tourne vers la table de Tryggvi, franchit en deux enjambées la distance qui les sépare, puis saisit brutalement le riche commerçant par le col afin de le redresser.

— Excuse-toi auprès de la völva de ton kyn, chien galeux, ou ton séjour éternel à Helheim sera des plus déplaisants !

Les compagnons de la victime, d’abord surpris par la manœuvre audacieuse, se lèvent comme un seul homme au cri de ralliement. Une horde de convives outragés se ruent sur Borr, lui attrapent les bras, la taille, la tête ; deux hommes plus petits se mettent à genoux et immobilisent chacune de ses jambes.
La foule captivée par l’imminence d’une rixe oublie soudain Volga, centre de toutes les attentions quelques instants plus tôt.

— Frappe-le, Tryggvi !

Des cris d’encouragements retentissent de toute part dans la taverne.

— Ouais, enseigne-lui le respect à cette brute de Skogen !

Une nuée d’acclamations se fait entendre, particulièrement vives chez les ripailleurs originaires de Skogkatt.

— Prenez garde, mes amis ! Cet homme est un berserkr !

Le cri d’alerte d’un vieillard isolé, trop faible pour émerger du tumulte.

Tryggvi, la bouche déformée par la vindicte, retrousse les manches de sa veste et cogne Borr à l’estomac.

— Père de toutes choses, pardonne ton humble serviteur, souffle le guerrier à voix basse.

Trop démuni pour sustenter son gargantuesque acolyte, Borr n’a pas emmené le seul homme capable de le maîtriser s’il perd le contrôle.
C’est de cela, et de rien d’autre, que le guerrier-ours se sent désolé.


Jet de force : échec critique Whatever it takes (Borr & Volga) 3338869914 Whatever it takes (Borr & Volga) 1261417804

_________________
Berserksgangr I (vs loups) ✼

I waked the Einherjar,
bade valkyries rise up,
to strew the bench,
and scour the beakers,
wine to carry,
as for a king's coming,
here to me I expect
heroes' coming from the world,
certain great ones,
so glad is my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Volga Moen
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1145-volga-the-gods-have-plan


Volga Moen
VOLVÄ - tisseuse du destin.

behind the shield.
POSTS : 56
SEPTIMS : 645
ARRIVAL : 22/11/2018
IDENTITY : Winter Soldier
MULTILINK : //
FACECLAIM : Thea Sofie Loch Naess ©Winter Soldier
Whatever it takes (Borr & Volga) 181123103416161823
AGE : Vingt-et-un hivers scandés au prix des cris de torture, vingt-et-un étés sous les rayons solaires irradiant sa peau ; la jeunesse se prélasse sous bonne facture d'une peau laiteuse aux pâleurs blondissantes. Modestie acharnée dans ses veines, elle est née d'un confort sommaire au coin du feu d'une maison de Skogkatt.
STATUT CIVIL : Jamais mariée, mais combien de fois touchée, effleurée ? Incomptable, indomptable. Le respect, elle ne l'obtient pas partout : là où l'on ne sait pas qui elle est, elle essuie parfois des contacts désagréables. Une fois de trop, elle a été la victime ; une fois de trop, elle a du salir ses cuisses avec le sang d'une fausse couche. Incapable d'avoir un enfant, elle n'est pas bonne à marier. Ensorcelée par les dieux, peut-être qu'elle l'est : mais si elle succombe parfois à la tentation des chairs, elle ne préfère pas envisager davantage qu'un moment d’égarement dans les bras d'un homme.
METIER : Dans ses yeux céladon, le reflet des lumières divines. Respectée pour son état, elle sait le pouvoir qui gît sous ses paumes ; un sépulcre mystérieux qu'elle ouvre pour en dénicher les plus sombres secrets pour les autres, un fardeau à porter quoi qu'il en coûte. Völva, elle jouit d'une reconnaissance dont elle a besoin pour survivre.
LOCALISATION : Skogkatt, terre héritée, terre aimée.

INVENTAIRE : -

Signature : ©️Frimelda & Sial + edit de WS.
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Whatever it takes (Borr & Volga) Empty
Sujet: Re: Whatever it takes (Borr & Volga)   Whatever it takes (Borr & Volga) Empty- Sam 1 Déc - 14:10

Whatever it takes
Borr & Volga


Présence étrange au sein d'un tel établissement, Volga recueille les regards, tous différents, mais pas moins indéchiffrables : elle sait que certains lui seraient hostiles ici, elle sait aussi qu'elle ne compte pas rester très longtemps à cet endroit. Et pour cause, elle a bien mieux à faire : ce n'est pas pour rien qu'elle a décidé de venir troubler la soirée d'un homme comme Borr. Elle s'est approchée, la völva, mais si sa silhouette avait délecté plus d'un porc, elle ne s'en sentait pas spécialement malvenue. Elle respire profondément, consternée de voir que l'ambiance d'une taverne était toujours propice aux échanges malicieux, scandés de part et d'autres de la pièce, à qui gueulerait le plus fort et serait le plus acerbe dans ses propos. Noms d'oiseaux déclamés sans aucune honte, Volga connait la ritournelle : elle s'en accommode, son séjour dans l'antre aux ivrognes sera de courte durée.

Malheureusement, sa présence ne se fait pas respecter par tous, et elle n'a jamais cherché à asseoir sa domination de divinatrice dans tous les mœurs. Non, elle sait ce que les gens disent sur elle : ça ne la blesse pas, mais elle a la sensation elle aussi que quelque chose lui manque, profondément ; toutefois, cela ne justifie pas le maque de respect, un respect qu'elle mérite tout de même. Après tout, n'est-elle pas capable de communier avec les dieux pour offrir aux hommes leur sagesse et leur conseil ? Si d'aucuns en doutent, Volga sait qu'elle doit encore faire ses preuves.

Le marchand gueule, il a une parole de travers. Sans l'intervention de Borr, Volga n'aurait pas hésité une seule seconde dans sa répartie : ici, certains savent de quoi elle est capable, l'ont vu chez d'autres. Défier une magicienne demande du culot, mais après tout, que craint un homme aussi sûr de lui qu'il ose provoquer les fureurs d'une völva ou d'un homme comme Borr ?

La jeune femme entend l'ordre intimé par son ami. Elle recule doucement, ne baisse pas les yeux pour autant : s'il lui demande de s'écarter, elle se doute qu'elle devrait mieux le faire. Ce n'est pas son fort intérieur qui parle, c'est surtout sa sagesse : le berserkr, elle le sait sommeiller au fond de la carrure imposante de Borr. Et elle s'en méfie. Vaguement, elle esquisse un geste pour lui faire comprendre que l'affront n'a pas lieu d'être relevé : elle en voit tous les jours des comme ça, pas besoin pour elle de s'arrêter sur celui-ci. Borr, pourtant, semble emporté par la question : il beugle une demande d’excuses.

Il est sans doute trop tard pour taire la fureur de celui qu'elle est venue chercher : il se presse déjà sur l'autre gueulard. Sans doute que la bataille va éclater, et que peut-elle faire de plus qu'aboyer plus fort que les hommes ? Elle voit le coup partir, elle voit Borr recevoir un poing en plein ventre. C'en est trop, cette fois, elle ne laissera pas ces bougres lui faire perdre plus de temps.

Elle s'avance, la völva, dépourvue de tout bon sens et de toute jugeote. Elle arrive à leur niveau, elle jette un regard dans la foule qui en fait taire quelques uns. Elle fige ses yeux dans ceux du marchand qui compte encore cogner sur Borr, n'ayant nul besoin de réclamer son attention que ses paroles le font pour elle. « Tryggvi ! » scande-t-elle d'une voix faussement assurée. « Dégage de là, avant que je ne te maudisse toi et toute ta famille ! Je me fous de savoir que ta mère ne t'a pas appris la politesse, mais quand une völva parle, tu la fermes. » Et s'il ose défier ses savoirs, il fera l'objet de sa colère prochaine. Borr le sait, lui, et elle espère que ses paroles l'assurent lui aussi de devoir mettre de côté son emportement pour sortir. De toute façon, là où elle veut aller, il aura aussi de quoi s'éloigner de la stupidité des gens.

« Borr, on y va » essaye-t-elle, dans l'espoir de décrocher l'attention de son ami. Elle est tout près, elle sait ce qu'elle risque et ça l'angoisse, si bien qu'elle sent déjà le malaise et la peur s'ajouter à ce qu'elle porte déjà sur les épaules depuis son entrée ici. « Viens » lui intime-t-elle, une dernière fois, avant les représailles du marchand. S'il ne la suit pas, elle sera contrainte de reculer.

©️ WINTER SOLDIER

_________________

The gods have a plan for us all.
Revenir en haut Aller en bas
Borr Egilsson
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1039-borr-egilsson-berserkr-a


Borr Egilsson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 562
SEPTIMS : 1917
ARRIVAL : 21/10/2018
IDENTITY : Starcloud
FACECLAIM : Clive Standen (me + Winter Soldier ♥)
Whatever it takes (Borr & Volga) SerpentineBlindCommabutterfly-size_restricted
AGE : 36 ans
STATUT CIVIL : Célibataire. Relation chaotique et ambivalente avec Eydís.
METIER : Protège Ofeigatt des menaces extérieures (fuyards, ours, loups, sangliers) qui pèsent sur les habitants, le bétail et les cultures. Guide et escorte des voyageurs à travers l’île rocheuse, dont il connaît mieux les sentiers escarpés que les ruelles de la ville. Possède une longue expérience des missions de reconnaissance qui préludent aux raids et autres expéditions.
LOCALISATION : Skogen

BERSERKR
Whatever it takes (Borr & Volga) Tumblr_nn6emseAxF1qiyullo1_250

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Whatever it takes (Borr & Volga) Empty
Sujet: Re: Whatever it takes (Borr & Volga)   Whatever it takes (Borr & Volga) Empty- Dim 2 Déc - 13:11

La voix autoritaire de Volga tire Borr de la retraite intérieure où il s’est réfugié, incapable de briser l’étreinte de ses méprisables geôliers sans déchaîner la fureur du berserkr. Il relève la tête, adressant un sourire narquois au marchand dont la fortune pourrait grandement souffrir d’une malédiction.
Tous tremblent devant la jeune et frêle völva, car tous craignent – à juste titre – l’œil sévère d’Odin, maître des sorts à qui nul n’échappe.
Borr sent l’emprise sur ses membres se détendre, l’étau sur son cou se desserrer. Bientôt le guerrier-ours est à nouveau libre de ses mouvements. Libre de chercher querelle, libre de réclamer vengeance dans un duel à mort. « À ceux dont tu n’inspires pas le respect, fais en sorte qu’ils tremblent en ta présence. Quant à ceux qui ne te respectent ni te craignent, écrase-les ou meurs en essayant. » Tel est l’enseignement que Borr a reçu de son père, qui le tenait lui-même de leurs ancêtres barbares.
La main du guerrier est déjà posée sur le manche de sa hache, prête à ouvrir le ventre de Tryggvi en représailles et répandre ses viscères sur le sol crasseux de la taverne.

Une nouvelle injonction se fait entendre. Cette fois, elle est directement adressée au natif de Skogen.
Borr prend le temps de scruter chaque visage, de mémoriser leurs traits. Dans quelques mois, il aura l’occasion de faire honneur aux sages paroles de ses féroces aïeux. Les raids offrent depuis toujours des moments privilégiés pour les règlements de compte. Périodes de violence et d’euphorie loin du grand Skali, exutoire pour les guerriers vikings assoiffés de richesse et de gloire, les accidents et coups de lame revanchards y sont monnaie courante.

Au deuxième appel de Volga, le guerrier se détend enfin et se tourne vers la jeune femme aux cheveux d’or, souriant comme à un jour de fête. Toutes traces d’hostilité ont disparu de son visage couturé, tels les sombres nuages de l’orage chassés par le vent.
Il bombe sa large poitrine, dominateur malgré sa défaite. S’il parle en fixant la magicienne venue à son secours, c’est à l’assemblée entière que sa voix grave et puissante s’adresse.

— Je te suis, völva de Skogkatt. Non par crainte de ta malédiction, mais par respect envers l’élue des dieux et par amitié envers l’estimable personne que tu es. Tout sauvage que je suis, je sais comment doit se comporter un vrai homme d’Ofeigatt envers celles de ton rang.

Borr referme les pans de son manteau en fourrure, puis marche dans les pas de la fière völva jusqu’à la porte de la taverne. La démarche à la fois pompeuse et docile du grand guerrier ajoute au triomphe et à l’autorité de celle qui, après le godi, est la personnalité la plus importante du kyn.
Aucune remarque déplaisante ne jaillit des bouches avinées, nulle expression de défi ne s’affiche sur les visages embarrassés, certains penauds. Dans un coin de la taverne le brouhaha reprend déjà, du côté des tables accueillant traditionnellement les fêtards de Solstheim – neutres dans le conflit qui venait de se jouer entre Skogen et Skogkatt.

Une fois plongé dans le froid mordant de la nuit, le pisteur s’emplit les poumons d’un air sain et adopte une posture plus naturelle, plus relâchée. Néanmoins son ton amical recèle encore une forme de solennité.

— Je te remercie, Volga. Sans ton audacieuse intervention la taverne aurait pu devenir le théâtre d’un affrontement sanglant. Des hommes seraient tombés sans jamais pouvoir se relever, et j’ai d’autres ambitions que rejoindre le Valhalla de cette manière. J’ai une dette envers toi. Presque une double dette, tant j’ai apprécié le spectacle que tu nous as offert.

Borr se met à rire, mais sa remarque est des plus sérieuses. Il est parfaitement conscient que la jeune femme vient peut-être de lui sauver la vie : même le plus farouche des berserkir choit sous la pointe d’un couteau plongée dans le cœur. Et s’il avait survécu en semant une poignée de cadavres, nul doute que le prochain Thing le condamnerait à mort. Plusieurs bondi affectés ou inquiets avaient déjà exigé ce châtiment après son triple meurtre dans une taverne, mais le guerrier-ours avait finalement écopé du fjörbaugsgardr – un bannissement de trois ans.

Borr se met à marcher instinctivement vers Skogen, invitant Volga à le suivre, à se rapprocher d’un univers où prédomine la nature, belle et mystérieuse comme aux origines du monde. Leur univers. Car si les deux âmes complices ont un point commun, c’est bien leur attirance et leur lien particulier avec la nature.

— À présent, révèle-moi tout ce que tu sais sur cet endroit que tu recherches. Dette ou pas dette, je t’aiderai toujours du mieux que je pourrai, et même au-delà si nécessaire.

_________________
Berserksgangr I (vs loups) ✼

I waked the Einherjar,
bade valkyries rise up,
to strew the bench,
and scour the beakers,
wine to carry,
as for a king's coming,
here to me I expect
heroes' coming from the world,
certain great ones,
so glad is my heart.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Whatever it takes (Borr & Volga) Empty
Sujet: Re: Whatever it takes (Borr & Volga)   Whatever it takes (Borr & Volga) Empty-

Revenir en haut Aller en bas
 
Whatever it takes (Borr & Volga)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BIRTHDAY Ϟ Madness takes it's toll.
» It takes a lot to surprise me ► 26/06 - 14:44
» nWo takes over - = Part III ½
» SUGGESTIONS ; it takes all of things to make a world
» he will do what it takes to survive. (délais jusqu'au 24.03)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: MEHEIM :: MONT BERTHA-
Sauter vers: