AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
 La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eydís Forsberg
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1000-eydis-forsberg-the-poiso


Eydís Forsberg
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 291
SEPTIMS : 1390
ARRIVAL : 21/10/2018
IDENTITY : Laureline
FACECLAIM : Jessica Chastain ©Volga
La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Tumblr_p4q9pp90cl1x5b8gao7_400
AGE : 36 ans
STATUT CIVIL : Célibataire. Qui voudrait d’un mariage sans dot ? Qui voudrait être avec elle avec cette traînée de cadavres qui l’entoure ? Il est d’autant plus difficile de s’attacher sincèrement à quelqu’un alors que le seul homme qu’Eydís aime est celui qu’elle haït le plus: Borr.
METIER : Herboriste, spécialiste en poisons, Cultivatrice de plantes médicinales et Archère
LOCALISATION : Skogen

INVENTAIRE : -

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty
Sujet: La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund   La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty- Ven 23 Nov - 21:09



L
a journée allait être fructueuse. Ayant terminé la préparation de ses poisons pour une commande la veille, aujourd’hui Eydís allait pouvoir en faire la distribution. Il s’agissait d’un poison mortel et d’une combinaison de poisons paralysants pour des guerriers appartenant à la Svart Brotherhood. Ces derniers comptaient les utiliser sur la pointe de leurs pointes d’épées, flèches, lances ou autres armes blanches. Il n’était pas rare qu’on fasse appel à elle depuis quelques années. Plus exactement, depuis qu’elle l’avait elle-même fait sur la pointe de ses flèches la toute première fois lors d’un raid. Assaillis par des ennemis plus nombreux qu’eux, les flèches incendiaires ne pouvaient plus être utilisées -sous peine de brûler vifs eux-mêmes, Eydís avait alors eu l’idée d’user de sa spécialité première : l’herboristerie et plus précisément les poisons. Grâce à ses flèches empoisonnées, elle n’avait plus eu besoin de viser les organes vitaux, gagnant ainsi en rapidité. Il était plus facile de tirer sur sa cible lorsqu’on ne se souciait plus de la précision, puisque le poison faisait son travail instantanément dès qu’il entrait en contact avec la peau. Une minute après la victime tombait à terre, morte. Plus besoin de viser la tête ou le cœur alors que le bras, le torse ou la jambe suffisait. Les autres avaient suivis et ils s’en étaient tous sortis.

Ce fut donc chargée qu’Eydís se rendit à Solstheim pour rejoindre la confrérie. De cette façon, les guerriers pouvaient tout de suite tester le produit. Prudence à l’utilisation tout de même, néanmoins, Eydís n’en prenait plus la responsabilité dès lors qu’elle délivrait sa commande. Sa présence ne surprit donc personne ce jour là. Dès qu’elle termina sa livraison et qu’elle reçu son paiement, il avait ainsi suffit d’attendre que les guerriers soient occupés pour qu’Eydís puisse se faufiler discrètement dans un couloir de la Svart au lieu de la quitter. Longeant le couloir de pierre le plus au sud, elle ne s’arrêter que lorsqu’elle arriva face à une imposante porte en bois. Trois petits tocs répétitifs avant de pénétrer à l’intérieur d’une sombre pièce qui n’avait plus de secret pour l’herboriste. Encapuchonnée sous sa cape, sa chevelure de feu ne fut enfin libérée. Se débarrassant de sa cape à l’entrée, elle emporta sa sacoche avec elle pour rejoindre la pièce adjacente d’où filtrait à peine la lumière du jour. Depuis combien de temps était-il resté dans cette obscurité ? Pourquoi ne l’avait-il pas fait quémander plus tôt ?  

« Tu dois me prévenir lorsque le bocal se termine, pas lorsqu’il est vide depuis plusieurs jours » lança-t-elle sans ménagement à la silhouette dissimulée dans l’ombre et qui n’était autre que celle du commandant intransigeant et sévère de la Svart Brotherhood. Tout en lui tendant un flacon à l’étrange contenu liquide qu’elle venait de sortir de son sac, elle ajouta : « Tiens, ça devrait faire effet dans l’instant, mais je ne t’en redonnerai pas de si pur alors ne t’y habitues pas. »

En temps normal, Eydís ne lui fournissait son produit fétiche qu’en onguent. Pour la simple et bonne raison que la quantité du pavot somnifère n’était pas à prendre à la légère et qu’on en devenait accro très rapidement. Ces effets hallucinogènes ne devaient pas prendre le dessus sur les substances actives qui endorment et qui calment les folies et les mauvaises humeurs. Aujourd’hui, elle faisait une exception, mais seulement aujourd’hui. Et pour bien le lui faire comprendre, elle vida une partie de sa sacoche sur la table : deux bocaux d’onguents.

« Tu devrais en avoir suffisamment jusqu’en Sádtid. Qu’une fois par jour au coucher du soleil. N’en prend pas davantage si tu ne veux pas perdre tes moyens et ta lucidité en plein combat. »
WILDBIRD

_________________


Of all the wild beasts of land or sea; the wildest is Woman.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty
Sujet: Re: La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund   La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty- Lun 3 Déc - 1:23

Aussi loin dont se souvienne Vikart, les plantes avaient été parties intégrantes de son existence, données par quelques visiteurs nocturnes. Maints guérisseurs – les bons, comme les mauvais – avaient posé leurs mains sur ce corps, prononcés un quelconque diagnostic et préconisés mille et une plantes. Tantôt pour calmer ses nuits agités par des cauchemars trop intenses, tantôt pour apaiser cette colère qui le rongeait constamment et qui le poussait sans cesse à se battre ou à se quereller violemment.

Cependant, ce manège n’avait pas débuté par son initiative mais celle de sa mère. C’est elle qui avait pris peur de son propre fils, craignant que le cadet ne fasse du mal à un membre de la famille – et surtout à l’aîné. Alors, elle avait invité multiple guérisseurs pour obtenir moult médicaments. Elle les avait tous administrés, avec diligence et ferveur. Oh, les effets avaient été assez immédiats. Sous les effets de ces plantes, il était docile et doux comme un agneau. Malheureusement, plus elle administrait et plus le corps développé une habitude et moins les effets étaient durables – ou évidents. Et les guérisseurs montèrent les enchères, encore et encore, jusqu’à ce que Vikart soit à deux doigts de trancher la jugulaire d’un des charlatans. Depuis ce jour, plus personne n’osa dire à l’homme qu’il était devenu quoi faire, quoi ingurgiter, quoi dire. Il était à nouveau une terreur, mais bien pire qu’avant. Une terreur nourrie davantage par ses périodes de léthargie – où il est bercé de mille promesses – alternée par ses retours à la réalité – qui était synonyme de déception pour l’homme.

Aujourd’hui était un de ces jours où la déception et la furie étaient les vainqueurs de ce corps et de cet esprit. Il s’acharnait à l’entraînement sur quelques pauvres recrues, il les poussait à bout pour qu’ils se défendent comme si leur vie en dépendait – et peut-être était-ce le cas –, mais il fut interrompu par son meilleur ami. Il le raisonne avec les bons moments, il l’isole dans ses propres appartements, et l’oblige à se coucher. Vikart ne bouge plus, il gît comme un mort dans son lit, marmonnant des choses intelligibles et folles, l’œil hagard, l’œil fou. L’ami l’abandonne ainsi là, ne lançant qu’un regard triste au Commandant. Il ne sait pas quand il se sentira mieux. On ne savait jamais avec Vikart.

***

Officiellement, le Commandant était souffrant depuis deux jours. Officieusement il ne dormait plus et enchaînait les périodes entre douleurs ou délires. Par contre, qu’importe ses états, le tremblement de son corps ne le quittait pas.

Lorsque les trois coups retentirent, il fixait le feu, habillé très simplement – en toile, encore et toujours – et les mains et les lèvres tremblantes. Il n’écoutait qu’à peine Eydis, jusqu’à ce qu’il voit du coin de l’œil le liquide qu’elle lui tend. Il connaît par avance les doses qu’elle allait lui conseiller – ou lui ordonner. Et il savait par avance qu’il n’allait pas pouvoir suivre ce genre de recommandations.

- Tu devrais en avoir suffisamment jusqu’en Sádtid. Qu’une fois par jour au coucher du soleil. N’en prend pas davantage si tu ne veux pas perdre tes moyens et ta lucidité en plein combat.

- Je suis enfermé ici. Tu crois sincèrement que je vais combattre de sitôt, dit-il, bougon. Recroquevillé, il se relève doucement pour se saisir d’un flacon et s’administrer le produit. Malheureusement sa main est si tremblante qu’il abandonna le tout et se rassit devant le feu. Administre-moi, ce qu’il faut.

Il se tut, n’ayant toujours regardé Eydis, une Rousse qui n’était que promesse de rêves et de sommeil réparateur pour l’homme.

- Si … Si je pouvais retourner autant que je désirais en combat, je n’aurais pas besoin de tout ça. J’en ai rarement besoin en raid. J'en conclus que la vie est le poison de l’homme, et la mort est son hydromel, finit-il par dire. Les hommes qui vont en raid sont ceux qui boivent bien, qui forniquent bien, qui mangent bien. Car ils savent qu’ils peuvent mourir et ne jamais revenir. Alors, ils profitent.
Revenir en haut Aller en bas
Eydís Forsberg
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1000-eydis-forsberg-the-poiso


Eydís Forsberg
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 291
SEPTIMS : 1390
ARRIVAL : 21/10/2018
IDENTITY : Laureline
FACECLAIM : Jessica Chastain ©Volga
La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Tumblr_p4q9pp90cl1x5b8gao7_400
AGE : 36 ans
STATUT CIVIL : Célibataire. Qui voudrait d’un mariage sans dot ? Qui voudrait être avec elle avec cette traînée de cadavres qui l’entoure ? Il est d’autant plus difficile de s’attacher sincèrement à quelqu’un alors que le seul homme qu’Eydís aime est celui qu’elle haït le plus: Borr.
METIER : Herboriste, spécialiste en poisons, Cultivatrice de plantes médicinales et Archère
LOCALISATION : Skogen

INVENTAIRE : -

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty
Sujet: Re: La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund   La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty- Jeu 20 Déc - 12:52



E
ydís esquissa un sourire narquois. Bien sûr qu’elle y croyait. En fonction des délires et des hallucinations que le pavot engendrerait à son organisme, Eydís ne serait pas étonnée de le retrouver en train de se battre. Soit dans le vide dans le meilleur des cas, soit contre des adversaires qu’il voit à la place de ses compagnons dans le pire des cas. Non, franchement, il ne fallait pas plaisanter avec cette plante. M’enfin, elle ne pouvait que le conseiller, le répéter, l’ordonner sans pour autant l’obliger. Il était supposé être maître de lui-même… Après, Eydís avait bien songé à une solution radicale : celle de refuser de lui administrer ce dont il avait besoin, l’obligeant ainsi à venir chercher ces doses correctement chez elle. Sauf qu’elle n’avait aucune envie d’être déranger tous les quatre matins ou au beau milieu de la nuit ou de le voir mendier un charlatan. Au moins à leur façon, elle avait un suivi plus ou moins correct, tout en maintenant la discrétion sur leur relation et son état. Puis, elle était tranquille.

En tous les cas, il faudrait déjà que Vikart arrive à se déplacer par lui-même et il n’en était clairement pas capable au vue de ses tremblements. C’est bien pour cela qu’Eydís accepta sans broncher de lui administrer elle-même le pur breuvage. Habituellement, peu importe qui était son patient, elle lui aurait dit d’aller se faire voir, mais Vikart n’était pas en position de le faire. Donc malgré son soupir, Eydís prit le premier bol en céramique qu’elle trouva afin d’y déposer la concoction qu’elle lui avait préalablement préparé. Dès qu’il fut installé, elle lui amena ledit bol. En tant qu’herboriste, Eydís resta à ses côtés pour l’aider à boire –s’il en avait besoin- et ainsi éviter qu’il en mette partout. Elle en avait mis du temps à le confectionner ce remède, ce n’était pas pour le gâcher.

« Tu remplaces une addiction par une autre. Ce remède ne remplace pas la soif de sang, de guerrier ou de danger perpétuel même si cet état d’extrême vigilance et de concentration au combat, te permet d’oublier la plupart du temps cet irrépressible besoin. Tu connais la solution pour retourner au combat autant de fois que tu le voudrais. Tout arrêter. M’enfin, tu es allé trop loin pour cela. Le mieux à faire est donc de respecter correctement les remèdes que l’on te donne et non pas empirer ton traitement. »

A quoi bon rouspéter ? Eydís ne se souciait pas de la vie de Vikart. Il pouvait la détruire et l’empoisonner autant de temps qu’il voulait. Plus il le faisait et s’enfonçait, plus il devenait dépendant et plus il était certain que son patient allait le rester pour longtemps. Sauf que mine de rien, l’herboriste pouvait se soucier des personnes même si elle ne le montrait pas tout le temps et/ou à n’importe qui. Puis l’objectif d’une herboriste, similaire à un guérisseur, c’était de soigner la personne malade et lorsque ce n’était pas le cas d’au moins la soulager.

« En tout cas, tu as bien raison sur une chose : ils en profitent, tant bien les hommes que les femmes. » Eydís n’hésita pas à ajouter la gente féminine. Elle le faisait exprès, connaissant parfaitement l’opinion de Vikart à ce sujet et ce n’était un secret pour personne dans le village. « Cependant, tous devraient profiter de la vie, pas uniquement ceux partant au raid. Il ne faut pas avoir de regret, mais qui n’en a pas ? »

Elle termina sa phrase sur un ton assez ironique, car elle était effectivement mal placée pour conseiller à Vikart de profiter pleinement de la vie sans avoir de regret. Elle-même passait plus de temps à haïr et à envenimer ce qu’elle aimait qu’à l’apprécier et à profiter de la vie.
WILDBIRD

_________________


Of all the wild beasts of land or sea; the wildest is Woman.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty
Sujet: Re: La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund   La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund Empty-

Revenir en haut Aller en bas
 
La faiseuse de rêves ¤ Vikart Lund
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: OFEIGATT :: SOLSTHEIM :: SVART BROTHERHOOD.-
Sauter vers: