AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
 Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jórunn Fiskrbjoð
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t985-jorunn-the-giantess-of-is


Jórunn Fiskrbjoð
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 520
SEPTIMS : 1141
ARRIVAL : 22/02/2017
IDENTITY : Dakini
FACECLAIM : Alyssa Sutherland (winter soldier)+ sayo, jorindelle, philomaela (gif) anaëlle (sign) k.s. (quotes)
Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Tumblr_ogz7liyYuL1ur81opo8_r1_250
AGE : 30 hivers
STATUT CIVIL : dans une relation secrète avec Ólaf Lund
METIER : commandante des systr rauðr
LOCALISATION : Skogkatt

INVENTAIRE : - son bouclier rouge des systr rauðr
- sa lance tout en métal, gravée de runes protectrices, qu'elle utilise de manière atypique
- une épée
- plusieurs cuirasses
- des tenues de combat
- quelques robes

Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Tumblr_ov9zcr2qnU1v5zaklo2_r1_250
the giantess of Isenseg
commander of shieldmaidens
the most merciful and stern

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty
Sujet: Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)   Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty- Mer 31 Oct - 0:40

Wanna burn with you tonight

Flashback. An 76, 21e jour du mois Einmánuðr, fête d’Ostara.
 

 

« Qui était le jeune homme à côté de Vikart ? »
« Lequel ? »
«  Le très grand. »
«  Ha… lui c’est Ólaf Lund, son neveu, le fils du godi. »

Un Lund. Il avait fallu que ce soit un Lund. Jórunn aurait pu être obnubilée par n’importe quel homme d’Ofeigatt mais il avait fallu que ce soit un Lund. Et membre de la Svart Brotherhood qui plus est. Les Nornes avaient le sens de l’humour. Au début bien sûr, naïve comme elle l’était, elle n’avait pas compris. Elle pensait que si son regard avait été irrésistiblement attiré par lui, c’était à cause de sa grande taille. Parce que des hommes plus grands que la géante d’Isenseg, on en voyait très peu. Alors oui au départ elle avait tourné le regard vers lui parce qu’il dépassait le reste de l’assemblée d’une tête. Mais ensuite elle avait continué à le regarder. Discrètement. Puis rien. Sauf qu’au thing d’été, elle s’était surprise à le chercher dans la foule. Sans comprendre pourquoi. Sans vouloir comprendre pourquoi. Elle voulait le voir tout simplement. Il était là, aux côtés de son père et du reste de sa famille. Le thing avait pris fin et chacun était rentré chez soi. Fin de l’histoire aurait-elle pu croire. Si seulement. Ce n’était que le début de ses ennuis. Elle voulait encore le voir. Alors à chaque occasion qui réunissait les habitants des différents kyn, elle le cherchait du regard. Elle n’oublierait jamais ce jour où il lui rendit son regard au thing d’hiver. Ce fut comme être foudroyée sur place. Elle n’osait plus bouger, de peur de rompre le contact visuel qui s’était instauré. Elle se demandait ce qu’il allait faire, ce qu’il pouvait dire mais rien ne se passa hormis leurs regards qui s’observaient. Le soir elle en avait à peine dormi, perturbée par ce regard d’un bleu de glace. Elle se demandait s’il partageait ce besoin de l’observer ou s’il pensait à autre chose. Peut-être ce regard appuyé était une sorte de défi ? Tu me regardes alors je te regarde et le premier qui baisse les yeux aura perdu. Ou alors il exprimait par là son mépris pour cette femme qui maniait les armes. Car oui il partageait l’avis de son oncle et pensait que la place des femmes était dans la maison avec leurs enfants. Rien que pour cette opinion elle devrait ne plus avoir envie de le voir. Et pourtant… Dès qu’elle a pu, elle a essayé de retrouver ces yeux qui la transperçaient comme des flèches et à nouveau elle le vit qui l’observait. Encore et encore, à chaque occasion qui se présentait au fil des mois.

La fête d’Ostara réunissait Ofeigatt fêter la fin de l’hiver et de début de l’été. Les habitants allaient festoyer toute la nuit. Jórunn portait rarement autre chose que ses tenues d’entraînement mais pour l’occasion elle portait une robe couleur vert d’eau. Fait encore plus rare elle avait accepté que ses consœurs coiffent ses cheveux. Rien de trop compliqué mais cela changeait de son éternelle tresse.  Accompagnée de ses amies elle avait marché vers le Skali de Solstheim, prête à boire et à s’amuser. Elle avait déjà vidé une première corne quand elle l’aperçut. Ólaf Lund. Il entrait dans la pièce et on ne pouvait voir que lui. En tout cas, elle ne voyait que lui. Du calme. Elle ne devait pas montrer aux autres qu’elle le suivait du regard. Ses amies ne comprendraient pas. Furtivement, elle s’autorisait quelques œillades dans sa direction. Allait-il la regarder à son tour comme les autres fois ? Pas ce soir apparemment. Que s’imaginait-elle ? Il était entouré de ses amis et de jolies filles. Il était venu pour s’amuser, pas pour jouer à un jeu sans nom avec un membre d’une sororité qu’il n’appréciait pas. La jeune femme se sentit stupide tout à coup et par dépit vida avala sa boisson d’un seul coup. Elle manqua de s’étouffer quand elle réalisa qu’il la regardait. Cela dura quelques instants puis sans la quitter des yeux, il fit quelques pas en arrière avant de se diriger vers la sortie. Avant qu’elle ne comprenne ce qu’elle faisait, elle se retrouva dehors. Bon, et maintenant ? Elle tourna sa tête à gauche puis à droite. La grande silhouette d’Ólaf se tenait à l’angle d’une ruelle toute proche. Sans réfléchir elle s’approcha. Presque arrivée à sa hauteur, il recula, entrant dans l’ombre.

« Ólaf… » murmura-t-elle.

Par Thor ! Elle n’avait jamais prononcé son prénom à voix haute. Cela lui faisait tout drôle. Elle se sentait très nerveuse. Mais que faisait-elle ? Prise d’un énorme doute, elle s’apprêtait à rebrousser chemin. Il y avait méprise, elle n’avait pas compris, elle l’avait suivi mais ce n’était certainement pas ce qu’il voulait. Il ne pouvait pas avoir envie de la voir. C’était une erreur. Elle était en train de se ridiculiser et demain il raconterait, hilare, que la géante des systr rauðr l’avait suivi dans une ruelle et osé prononcer son nom. Pourvu qu’il soit tellement ivre qu’il ne souvienne de rien le lendemain. Autrement elle nierait tout en bloc. Il fallait qu’elle parte tout en gardant un semblant de dignité.

« J’ai encore ma corne à la main. » réalisa-t-elle tout haut. « Je ferais mieux de partir. » ajouta-t-elle en faisant volteface.

 

 
CODAGE PAR AMATIS
  GIFS PAR JORINDELLE

_________________

 
star-crossed lovers
jólaf ✬ we are soulmates, you and i, our love was forged in the stars, but tragically, we live in an imperfect universe, and even stars fade.
Revenir en haut Aller en bas
Ólaf Lund
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1028-dauinn-kemur-fra-sjonum-


Ólaf Lund
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 18
SEPTIMS : 684
ARRIVAL : 22/10/2018
IDENTITY : Blood grey
MULTILINK : Nop
FACECLAIM : Alexander Ludwig
Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) C4cf1ec454e25f4cfe80b5d4eea8edced374125b_hq
AGE : vingt-cinq hivers ont passé depuis ma naissance
STATUT CIVIL : Célibataire, mais en réalité il à une relation secrète avec jórunn fiskrbjoð
METIER : Futur godi de Solshteim
LOCALISATION : Solstheim

INVENTAIRE : Épée en acier
Bouclier
Scramasaxe
Cotte de mailles

Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) NaERK

Family Svanhilde Lund Sœur
Sjoen Lund Sœur
Vala Lund Mère
Markvart Lund Père
Vikart Lund Oncle

Love

Jórunn Fiskrbjoð ♥️

Friend

Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) ZG7ed

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty
Sujet: Re: Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)   Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty- Ven 2 Nov - 22:01


❝ Alors que tout nous oppose, les dieux ont décidé de nous rapprocher ! ❞



Wanna burn with you tonight

Jórunn Fiskrbjoð & Ólaf Lund


Ce soir, été un grand soir pour tout Ofeigatt et particulièrement pour Ólaf qui était un fervent serviteur des dieux. La fête d’Ostara célèbre la fin de l'hiver pour laisser place à l'été, il prit la direction du skali de Solstheim seule, préférant marcher en se perdant dans ses pensées où il s’inquiéter de cette vision cas eu la Völva concernant son père. Fort heureusement le skali était là pour revenir à lui et s'échapper de ses préoccupations quotidiennes, malgré cette célébration de l'arrivée de l'été il fallait relativiser, ici l'été n'est pas le même qu'en méditerranée et cette nuit la température était encore très froide. C'est pourquoi il porte encore son énorme manteau en peau de renne sur lui, peut-être pas une tenue adéquate pour une telle soirée. Rapidement, il localise son père en pleine discussion, il se refusait d'aller le voir comme beaucoup de fois quand l'occasion se présente, certainement une des nombreuses façons à lui de lui faire payer de l'avoir laissé seule durant l’adolescence.

Mais passons, il n'était pas ici pour se morfondre ou que son père occupe tout son esprit, ce soir il était décidé à s'amuser. Rapidement, il trouve des amis de la Svart Brotherhood pour passer cette soirée, une fille qui était dans le groupe et qu'il connaît bien était là. Elle l'avait déjà abordé plusieurs fois pour essayer de le charmer, mais il savait après avoir eu des informations quelle n'était venue à lui seulement par intérêt, à la demande de son père pour que sa famille puisse gravir les échelons de la hiérarchie en mariant sa fille à l'héritier du Godi. Mais ce soir, il avait envie de s'amuser, alors oublions le protocole pour une fois est place à l'amusement se dit-il en s'approchant de la jeune fille en question. L'alcool tourné à flots, ça devait être la cinquième fois qu'une des filles revenait avec plusieurs cornes. Non pas qu'il avait atteint sa limite pour encaisser l'alcool, mais il avait envie d'un peu d'air frais pour se remettre de la vitesse qu'il avait enchaîné les cornes, oui parce que l'un de ses compagnons du groupe était déjà étalé sur la chaise endormie après avoir vomi deux fois d'affiler. Alors ont voyant cela, il était plutôt sage de prendre un peu d'air frais que finir comme son compagnon.

En se dirigeant vers la sortie il l'aperçut: Jórunn Fiskrbjoð ! Cette femme qui l'observait depuis des semaines, à chaque thing où évènement religieux il ne pouvait s'empêcher de la regarder. Dans les précédents things qu'il a vu cette femme, il s'est toujours répété sans relâche avant d'entrer dans ce genre d'évènement, de ne pas la regarder c'est une Systr Rauðr se dit-il à chaque fois qu'il va dans un évènement qui rassemble toute la ville. Après tout il est le neveu du chef des Svart Brotherhood, il respect et croit sincèrement aux valeurs que véhicule le groupe de son oncle. Mais malgré toute sa volonté pour se convaincre que céder à ce genre de relation serait une hérésie totale envers ses valeurs, et même s'il ne le savait pas encore au fond de lui il était attiré par cette femme. Et ce soir, elle était tout simplement magnifique, pour la première fois il la voyait dans une superbe robe, ça changer des tenues d'entraînement qu'il était amené à voir jusqu'à maintenant et ce n'était pas pour lui déplaire, il ne pouvait pas résister à la dévorer des yeux avec cette magnifique tenue et sa corne à la main. Il fallait qu'il se rende à l'évidence, il était totalement accro à cette femme alors cas l'intérieur de lui c'était un champ de bataille extérieurement il était de marbre. Mais bizarrement il se mit à reculer sans lâcher du regard la femme de ses tourments et afficha subitement un léger sourire à l'encontre de la femme guerrière alors que jusqu'à maintenant aucun sourire ne s'est dessiné sur le visage du Lund, certainement l'effet de l'alcool . Ou bien encore les somptueux vêtements qui ont eu raison de la volonté du jeune Lund ? Quoi qu'il en soit, il se retrouve vite à franchir la porte de sortie alors que sa conscience lui dicte d'aller tout droit et partir loin de ce lieu.

Il se retrouva très vite dehors, il se mit à regarder la rue qui mener jusqu'à sa maison familiale, est-ce qu'il devait écouter sa conscience ? Une petite grimace s'échappe de son visage, il se rendit compte qu'il avait toujours une corne dans les mains, pour se donner du courage il prit d'un trait une gorgé avant de prendre non la ruelle qui mener jusque chez lui, mais une autre qui donner jusqu'au centre-ville. Il n'avait pas encore parcouru une très grande distance quand il entendit son prénom derrière lui, est-ce que c'est vraiment elle ? C'est en se retournant qu'il l'aperçoit, la femme qui l'intrigué autant durant les festivités. Elle était nerveuse alors que lui non, à vrai dire, il était totalement surpris par l'initiative de la jeune femme, il s'était renseigné sur elle, on lui avait dit qu'elle était froide et n'aider pas le genre de femme à aller vers les gens. C'est peut-être cela qu'il l'a convaincu de continuer à la regarder, sachant qu'elle n'oserait jamais aller vers lui il pourrait continuer à l'observer sans risque qu'il se rencontre. C'était aussi la première fois qu'il entend sa voix, lui qui s'attendait à une voix roc et rude il n'en était rien, elle était si douce que celle de sa mère, enfin quand elle n'était pas en colère.

Pris de court, il n'avait même pas pris la peine de la saluer, il fallait dire que la surprise était total pour le Lund, cela renforcer encore plus le malaise de la femme devant lui. Le malaise de la jeune femme eut raison d'elle et invente une excuse pour s’éclipser avant de faire demi-tour, à l'intérieur de l'héritier une voix lui crier sans cesse: laisse la partir, elle n'osera plus te regarder après ça, alors laisse là et part de ton côté aussi !! Mais alors que le doute s'était installé, il se rendit compte qu'il avait instinctivement pris la main de la jeune femme au moment où elle s'apprêter à partir. « Jórunn... » Murmura-t-il à son tour. Ses yeux se plongèrent dans ceux de celle qu'il venait de prononçait son prénom. « On pourrait peut-être vider nos cornes respectives ensemble, qu'en dis-tu ? » Répondit-il en levant sa corne, tout en gardant son autre main qui venaient quelques instants auparavant de saisir la main de la femme pour l'empêcher de partir.

☽ ᚨᛖᛚᛋᛟᚾ ☾


widow & .sassenach

_________________
ᛖᛚᛇᚨᚺ ᛗᛁᚲᚨᛖᛚᛋᛟᚾ
Sögur. Allt byrjar og endar með sögum.  Það er árstíð fyrir allt og tíma fyrir allt undir sólinni. Tíminn til að fæðast, tími til að deyja; tími til að planta og fjarlægja það sem

La cachette:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jórunn Fiskrbjoð
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t985-jorunn-the-giantess-of-is


Jórunn Fiskrbjoð
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 520
SEPTIMS : 1141
ARRIVAL : 22/02/2017
IDENTITY : Dakini
FACECLAIM : Alyssa Sutherland (winter soldier)+ sayo, jorindelle, philomaela (gif) anaëlle (sign) k.s. (quotes)
Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Tumblr_ogz7liyYuL1ur81opo8_r1_250
AGE : 30 hivers
STATUT CIVIL : dans une relation secrète avec Ólaf Lund
METIER : commandante des systr rauðr
LOCALISATION : Skogkatt

INVENTAIRE : - son bouclier rouge des systr rauðr
- sa lance tout en métal, gravée de runes protectrices, qu'elle utilise de manière atypique
- une épée
- plusieurs cuirasses
- des tenues de combat
- quelques robes

Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Tumblr_ov9zcr2qnU1v5zaklo2_r1_250
the giantess of Isenseg
commander of shieldmaidens
the most merciful and stern

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty
Sujet: Re: Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)   Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty- Lun 12 Nov - 0:26

Wanna burn with you tonight

You got a hundred reasons why this shouldn't happen, you got a hundred reasons why this shouldn't be and not a single one of them has a thing to do with me.


Partir sans se retourner et marcher le plus vite possible. Voilà ce qu’elle allait faire. Rejoindre ses amies. Continuer de boire pour oublier son énorme bourde en espérant que de son côté Ólaf boirait lui aussi au point d’oublier ce qui s’était passé. C’était la meilleure chose à faire ou du moins c’était la meilleure idée qu’elle avait pour le moment. Quelle idiote mais quelle idiote ! Elle n’en revenait pas d’avoir agit de manière aussi irréfléchie et aussi stupide. Certes elle était une tête brûlée qui fonçait vers le danger mais là le danger ce n’était pas un adversaire qu’elle pouvait terrasser avec sa lance. Nul bouclier pour la protéger. C’était sa fierté et ses sentiments qu’elles avaient dévoilés, mis à nu, sans même s’en rendre compte. Et en face Ólaf, cet homme qu’elle dévorait des yeux sans pouvoir s’en empêcher. Le combat était inégal. La skjaldmö ne ferait jamais cela sur un véritable champ de bataille mais dans ce cas tout particulier, une seule solution s’imposait si elle tenait à la vie : la fuite. Repli ! Repli stratégique ! Elle lui avait tourné le dos et fait un premier pas pour s’éloigner mais il avait saisi sa main. Ho le vil ! Ce contact physique inattendu la figea sur place. Elle dû oublier de respirer parce qu’elle éprouva un impérieux besoin de prendre une grande inspiration. Son cœur tambourinait dans sa poitrine avec une vigueur qui n’avait rien à envier à Thor. Elle se croyait au supplice. Il n’en était rien. Elle entendit Ólaf prononcer son prénom. A l’intérieur, elle sentit un cri lui déchirer les entrailles. Mais que lui arrivait-il ? Ce n’était qu’un homme. Mais non. Bien sûr que non. Avait-il fallu qu’il prenne sa main et qu’il dise son nom pour qu’elle comprenne ou le savait-elle déjà sans vouloir l’admettre ? La flamme du désir. Voilà ce qui la consumait depuis qu’elle avait posé les yeux sur lui. Le plaisir de le contempler et d’échanger un regard était devenu addictif. Pourquoi ne se l’était-elle pas avoué avant ce soir ? Elle aurait pu lutter si elle avait seulement su ce qu’elle ressentait. Refouler cette attraction, enfouir cette attirance et l’étouffer, la réduire au silence et l’enterrer au plus profond d’elle-même jusqu’à l’oublier. Ou peut-être pas. Peut-être en était-elle incapable. Le feu de la passion ne s’éteignait pas aussi facilement. Même elle avec son mental d’acier ne parvenait pas à s’y opposer. Alors ? Il ne lui restait plus qu’à prier. « Freyja aide-moi ! Prête-moi ta force ! Apporte-moi ton soutien ! »

Prenant son courage à deux mains, elle se retourna pour lui faire face. Son regard rencontra aussitôt le sien. Mince ! Il était vraiment séduisant. Comment avait-elle pu sur fourvoyer à ce point et croire qu’elle voulait juste le voir, se contenter de l’observer sans rien attendre de plus ? Elle voulait tellement plus. Le rouge lui monta aux joues, elle le sentait à la chaleur qui se répandait dans son visage. Avec un peu de chance il ne le verrait pas, ils étaient faiblement éclairés par la lueur des torches à l’extérieur du skali et la lumière de la lune. Mais même dans la demi-pénombre, elle était éblouie par sa beauté. Jamais elle n’avait pu le voir d’aussi près et ne se cacha pas de le dévisager dans les moindres détails. L’intense couleur de ses yeux, la parfaite symétrie de ses traits, la ligne de ses sourcils, la forme de ses lèvres. Elle l’avait rien que pour elle, dans cette ruelle, à l’écart de la foule. Ce serait peut-être l’unique fois où ils étaient aussi proches. Elle aimait sentir son regard plonger dans le sien comme il le faisait en ce moment. Puisse les dieux lui accorder d’autres moments comme celui-ci ! Celui-là n’était pas encore fini qu’elle en redemandait déjà.

Ólaf lui proposa de boire en sa compagnie. Quel soulagement ! Elle avait tant redouté ce qu’il pourrait lui dire, même après avoir saisi sa main et murmuré son nom. Se rendait-il compte du pouvoir qu’il exerçait sur elle ? Un regard, un geste, un mot et il pouvait lui faire toucher le ciel ou la mettre à terre. Elle n’imaginait pas qu’une personne puisse posséder un tel pouvoir, surtout sans qu’elle le lui ait accordé au préalable. Mais bien sûr la passion ne suivait aucun protocole, elle n’avait que faire de savoir si Jórunn était disposée ou non à laisser un homme occuper ses pensées et prendre possession de son être.

« Oui faisons cela. » répondit-elle.

Diantre elle était encore moins loquace que d’habitude ! Elle devait trouver quelque chose de plus intelligent à dire. Impossible de réfléchir quand sa main était toujours dans la sienne. Par tous les dieux il tenait encore sa main ! Le cœur battant, Jórunn enlaça ses doigts avec les siens, sans le quitter des yeux. Le contact plus approfondi lui procura un long frisson.

« J’ai tant pensé à toi depuis notre première rencontre. Je n’aurais pas dû mais je n’ai rien pu faire contre. Et je continuerai à penser à toi après cette soirée. Quoiqu’il puisse se passer. »

Audacieuse au combat et tout aussi audacieuse avec ses sentiments. Elle ne l’aurait pas cru si on lui avait dit. Son impatience risquait de lui jouer des tours. Qu’importe, elle devait, elle voulait prendre des risques. L’occasion était trop belle.

CODAGE PAR AMATIS
GIFS PAR JORINDELLE


_________________

 
star-crossed lovers
jólaf ✬ we are soulmates, you and i, our love was forged in the stars, but tragically, we live in an imperfect universe, and even stars fade.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty
Sujet: Re: Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)   Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund) Empty-

Revenir en haut Aller en bas
 
Wanna burn with you tonight (Ólaf Lund)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ≈ i wanna kiss your scars tonight
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» 05. You wont get no sleep tonight ! ~
» pegan ☇ 2.01, be mine tonight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: OFEIGATT :: SOLSTHEIM :: SKALI.-
Sauter vers: