AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
 something wild (aivej)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Áine Iversen
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t142-valar-morghulis


Áine Iversen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 353
SEPTIMS : 636
ARRIVAL : 22/02/2017
IDENTITY : sayo
MULTILINK : ailill grímsson
FACECLAIM : sophie lowe (sayo)
something wild (aivej) Tumblr_n3l0v3NZFR1qdxypao5_250
AGE : vingt trois ans
STATUT CIVIL : célibataire, elle n'a pas beaucoup le temps de se consacrer pour trouver l'amour
METIER : éleveur de chevaux, elle a repris l'élevage de son père, devenu incapable de le gérer
LOCALISATION : skogen

INVENTAIRE : -

LOST ON YOU
something wild (aivej) Tumblr_niz193UOTR1r3xthuo5_250
I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognize your beauty is not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart muse

CLAN IVERSEN
something wild (aivej) Iverse10
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


something wild (aivej) Empty
Sujet: something wild (aivej)   something wild (aivej) Empty- Mar 30 Oct - 22:11



something wild

Áine & Solvej





Áine était en train de terminer de préparer son cheval. Elle avait un dernier entrainement à effectuer avant de pouvoir le vendre. Elle avait déjà trouvé un acheteur, il avait une idée assez précise de ce qu’il voulait. Un cheval énergique, fort avec tout de même de l’endurance et une bonne réactivité. Áine avait tout de suite pensé à ce cheval et cette dernière séance serait la preuve finale qu’elle ne s’était pas trompée. La jeune fille se mit en selle et se mit rapidement au galop, filant vers la forêt non loin d'Ofeigatt. Il avait un bon souffle, répondant tout de suite aux jambes. C’est à la vitesse du vent qu’ils disparurent parmi les arbres. Le changement de lieu ne l’effrayait absolument, se contentant de suivre le chemin que son cavalier lui indiquait. Un tronc d’arbre sur la route, il le sauta sans aucun souci. Le pied sûr et bien dans sa tête, Áine prenait énormément de plaisir sur son dos. Une légère pression sur les rênes et l’animal repassa au trot puis au pas. La pente qui terminait le chemin était assez raide. Il passait d’un galop soutenu à un pas posé et réfléchi. Retour au trot, passage dans un ruisseau sans encombre. La cavalière en était sûre, il était prêt et s’il n’avait pas encore eu d’acheteur, elle se le serait garder pour elle. Le tour en forêt continua ainsi sans encombre. Pas besoin d’épuiser la bête plus que de raison, le cheval était prêt. Áine repassa au pas et prit le chemin pour rentrer à la maison, tranquillement. La journée s’était encore une fois bien vite écoulée et si elle ne voulait pas être rattrapée par Nótt, Áine devait se dépêcher de rentrer. Le soleil commençait à se cacher derrière la cime des arbres quand elle sortit de la forêt. Juste à temps pour ne pas rentrer dans le noir, pensa t'elle.

Elle profita de son retour pour observer la vue sur la ferme. La maison en contre bas et les chevaux tout autour. Áine aimait cette vue plus que tout. Elle repensa à sa mère, quand elle tenait la maison. Tout était si simple quand elle était encore vivante. Et que son père puisse encore s'occuper de sa ferme. Elle continuait tranquillement son chemin vers la maison quand elle aperçut la chevelure rousse de sa sœur, flamboyante sous les rayons du soleil. Avec évidemment, une épée à la main. Celle de son père, Áine crut deviner. Et comme à son habitude, elle travaillait les passes qu'elle connaissait déjà par cœur. A une époque, Áine aussi aimait bien se battre, quand Ulvar revenait et qu'il leur montrait ce qu'il avait appris. Mais ce temps était révolu et si ses rêves de combat et de voyage l'habitaient plus que tout, Áine avait la fâcheuse habitude de lui rappeler que ses rêveries ne les feraient pas manger. Elle mit pied à terre et s’occupa des soins du cheval avant de le laisser rejoindre le reste du troupeau. Elle rangea les affaires et remonta vers la maison, passant non loin de sa sœur « Tu sais qu'il y a encore beaucoup de choses à faire ? »  Áine n’aimait pas lui faire de remontrances à chaque fois mais c’était plus fort qu’elle. « T’as nourri les poulains ? » C’était en parti pour ça qu’elle était aussi dur, elle ne savait pas pourquoi elle n'arrivait pas à voir sa sœur ne pas s'investir autant qu'elle dans cet héritage familial. Elle aurait tellement voulu que ça se passe autrement. Mais elle savait au fond d'elle pourquoi. Pour ne pas que son père voit tout son travail anéanti en quelques mois après des années de labeur.

_________________

iron

from ice
ANAPHORE

something wild (aivej) 170411010724863973
Revenir en haut Aller en bas
Solvej Iversen
Voir le profil de l'utilisateur
http://afjarniogis.forumactif.org/t1026-wild-youth-solvej


Solvej Iversen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 17
SEPTIMS : 659
ARRIVAL : 22/10/2018
IDENTITY : emy.
FACECLAIM : sophie turner + morrigan.
something wild (aivej) Tumblr_ovpxj43CUU1uzp87ro3_400
AGE : vingt-trois ans.
STATUT CIVIL : trop indépendante pour s'intéresser à ces choses-là. vierge même d'un baiser.
METIER : aide à l'élevage de chevaux de sa famille, s'occupe également de la maison, de son père.
LOCALISATION : skogen.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


something wild (aivej) Empty
Sujet: Re: something wild (aivej)   something wild (aivej) Empty- Jeu 22 Nov - 13:48



something wild

Áine & Solvej



Ces gestes, Solvej les connaît par cœur. Depuis des années... Depuis que son frère a commencé à l'entraîner en secret. Elle est souvent nostalgique de cette époque. Du temps où il était encore là... Il lui manque, terriblement, et elle sait qu'il aurait pu la comprendre. Contrairement à sa jumelle. Parfois, elle a l'impression qu'elles n'ont partagé qu'une poche pendant neuf mois, et une date de naissance, tant elles sont différentes pour le reste. Solvej, elle est certaine d'avoir le combat dans le sang, quand Aine ne jure que par la tenue de l'élevage familial. La rouquine y tient aussi, mais sûrement pas autant... Ce n'est pas de ça, qu'elle rêve. Rester à la maison ne lui ressemble pas. Elle ne voit pas sa vie ainsi... Elle rêve d'aventures, de nouvelles contrées, de combats. Souvent, elle s'entraîne au détriment du reste, se rendant à peine compte des conflits que cela provoque avec Aine. C'est comme si elle s'y habituait, en réalité. C'est presque comme si elle dansait, l'épée de son père à la main. Lui ne peut plus la manier, et il préfère sûrement cela à ce qu'elle prenne la poussière dans un coin de la maison. Concentrée sur ce qu'elle fait, elle entend à peine sa sœur arriver. Immédiatement, Aine lui fait des reproches. Solvej n'aime pas ça... C'est un peu comme si sa sœur s'octroyait le droit de lui donner des ordres alors qu'aucune ne devrait prendre le dessus sur l'autre. « Je sais. » dit-elle simplement, continuant de faire tournoyer l'épée comme si elle cherchait à la provoquer. À lui montrer qu'elle déteste les reproches qu'elle lui fait, à chaque fois qu'elles se croisent. Simplement parce qu'elles sont différentes. Elle voit les choses comme si Aine faisait toujours tout ce qu'il fallait pour la maison, pour l'élevage. À la suite, Solvej ne peut pas s'empêcher de soupirer, agacée. C'est toujours la même chose... A-t-elle fait ci ou ça... Ci ou ça, est mal fait. Elle ne lui accorde même pas un regard, tourne un peu sur elle-même avec l'épée en main. Elle rêve un peu, se disant qu'elle combattra peut-être avec elle. Leur héritage n'est pas seulement l'élevage, ou la maison. C'est aussi les combats de leur père, de leur frère. Peut-être qu'au fond, Solvej veut les venger, pour l'état de son père, pour la disparition de son frère... Y a tant de sentiments qui l'animent quand elle a une épée en main. Y a que là qu'elle se sent vraiment vivante, et ce n'est rien comparé à ce qu'elle pourra vivre, quand elle sera prête. Rien ne pourra la retenir. Elle partira, c'est une certitude. « Je vais le faire après, mais si ça ne peut pas attendre, fais-le toi. » lance-t-elle, employant un ton aussi dur que celui de sa sœur. Sinon, elle ira les nourrir, les poulains, mais elle estime ne pas avoir terminé avec ce qu'elle faisait avant d'être interrompue.
Revenir en haut Aller en bas
 
something wild (aivej)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» Minnesota Wild
» Minnesota Wild signature
» WILD WILD WEST.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: OFEIGATT :: SKOGEN :: FERMES.-
Sauter vers: